Skip to content

Auteur : SudYY

Réforme des rythmes scolaires

Grève Nationale le jeudi 5 décembre

Le ministère a beau essayer de le minimiser : les 13 et 14 novembre, la grève contre la réforme Peillon des rythmes scolaires a été très importante. Ce haut niveau de mobilisation confirme que cette réforme est massivement rejetée par les personnels.
V. Peillon s’obstine à refuser d’entendre que sa réforme est inacceptable.

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

Grève nationale jeudi 14 novembre

Les fédérations CGT, FO, SUD/Solidaires et FAEN de l’éducation et des collectivités territoriales appellent tous les personnels travaillant dans les écoles à faire grève le jeudi 14 novembre 2013 pour obtenir la suspension immédiate de  la mise en œuvre de la réforme,  l’abrogation du   décret sur les rythmes scolaires  et imposer une autre réforme
Pour la première fois, les personnels municipaux sont appelés à la grève nationale avec les enseignant -e-s.

Refusons le travail gratuit !

V. Peillon a décidé de nous faire « récupérer »,   le mercredi 13 novembre (et pour certain -e-s le mercredi 11 juin) ,   la journée de pré -rentrée du lundi 2 septembre, que nous avons  pourtant  déjà travaillée…
Alors que le ministère va ouvrir les chantiers de la refonte des métiers, lourds de dangers pour les statuts et le temps de travail, il faut s’opposer à cette logique du travailler plus (et gagner pareil).
La fédération SUD éducation appelle à refuser de travailler deux fois une journée, qui plus est sans être payé.

Un prof se suicide le 1er septembre

Hommage à Pierre Jacque

Les professeurs enseignant dans les classes de STI2D du lycée Artaud

25 chemin notre dame de la consolation, 13013  Marseille

Mesdames et Messieurs les journalistes,

En accord avec la famille de Pierre Jacque nous vous prions de bien vouloir trouver le communiqué ci-joint.

Ce dimanche 01 septembre, veille de la pré-rentrée scolaire, notre collègue enseignant et ami Pierre Jacque s’est donné la mort. Il a adressé à tout le corps enseignant du lycée avant de commettre cet acte apparemment totalement lié à l’exercice de son métier et longuement réfléchi une lettre d’explication. Nous vous la transmettons dans son intégralité. Son contenu retrace

Grève mardi 10 septembre, manifestations dans tout le pays !

Retraites :

un projet de loi dans la continuité de Fillon et Sarkozy !

L’Union syndicale Solidaires a été reçue le 27 août par le Premier ministre, qui a annoncé le soir même l’essentiel des mesures  retenues :  il  prolonge  et  aggrave  la  politique  Fillon  et  Sarkozy  par  un  nouvel  allongement  de  la  durée  de cotisation pour obtenir le taux plein et éviter la décote (43 ans en 2035), et une hausse des  cotisations  sociales. Le gouvernement  prétend avoir  joué la carte de la «concertation»  pour faire une «réforme  difficile  mais  juste», démarche  qu’il  appuie  par quelques mesures concernant la pénibilité, la  meilleure prise en compte des années d’apprentissage,  d’études  et  de  chômage  indemnisé,  la  promesse  d’améliorer  les  droits  familiaux  pour  les  femmes.

LE BURN OUT DES PROFS DE LANGUES OU… ON ACHEVE BIEN LES CHEVAUX!

Tu es prof de langues? Alors tu fais déjà partie de ceux/celles qui gardent profil bas dans un groupe, car si tu déclines ta profession, il y en a toujours au moins un qui va t’expliquer que « les français sont nuls en langue » et c’est bien de ta faute car les profs ne savent pas enseigner dans ce pays !

Appel à la grève de toute l’éducation, jeudi 28 mars 2013

Après l’importante grève du 12 février, nous constatons que le ministère ne répond pas aux revendications claires que nous lui avons portées :
Pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération
Pour l’abandon du projet de loi d’orientation sur l’école
Pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.

Le gouvernement ne rompt pas avec les politiques précédentes.
Le discours n’est certes pas le même, au lieu de suppressions massives de postes il y a des créations,la loi
énonce plusieurs intentions positives ; cependant, au-delà des mots et de quelques corrections bienvenues,