Skip to content

Catégorie : – SUD Education 91

SUD Education 91

MARDI 5 FÉVRIER TOUTES ET TOUS EN GRÈVE

MOBILISONS-NOUS dans LES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES, PAR LA GRÈVE et DANS LA RUE,pour la DÉMOCRATIE, la JUSTICE FISCALE et le PROGRÈS SOCIAL

Nous ne lâcherons rien. Si le statut confère aux fonctionnaires, le droit de grève,la liberté syndicale et la liberté d’opinion, c’est pour qu’ils et elles s’en servent quand le régime en place opte pour la violence au lieu d’instaurer la conciliation, c’es tpour qu’ils et elles s’en servent quand les conquêtes sociales et démocratiques sont menacées.La fonction publique ne peut être aux ordres de ceux qui sont là pour les détruire. Elle doit s’instituer en contre-pouvoir et être un moteur de la contestation.

Droit à la scolarisation des enfants migrants à Chilly-Mazarin

Suite aux refus de scolarisation d’enfants vivant dans les hôtels sociaux, SUD Education 91 soutient et se fait le relais de l’association Intermèdes, qui travaille sur le terrain pour leur scolarisation.

Nous reproduisons donc ici leur version des faits récents.
——————————-

Communiqué de presse de la MJC- Intermèdes Robinson, Centre social de Chilly-Mazarin.

«  Quel droit d’accès à l’éducation et à l’école pour les enfants de Chilly vivant dans les hôtels sociaux ? »

Suite aux derniers évènements relatés par les médias et la publication d’un communiqué de presse par la Préfecture le 06/10/2018, notre Centre Social tient à apporter les informations suivantes :

Intermèdes Robinson est agréé Centre social par la CAF de l’Essonne, en lien avec le travail d’animation sociale qu’elle déploie sur ce territoire. C’est dans le cadre de ses missions et de son projet social que l’équipe éducative réalise un important travail d’accueil, d’animation et d’accompagnement à destination de l’ensemble des habitants. Notre projet social porte particulièrement sur l’accès à l’éducation et à la culture, des publics les plus vulnérables et particulièrement des enfants et jeunes.

Stage conditions de travail/souffrance au travail les 22 et 23 novembre à Orsay

Élèves ingérables, hiérarchie hostile

prise en charge inconséquente des difficultés sur le terrain.

Vous n’avez pas à assumer tous les problèmes !

Quels sont vos droits, vos moyens d’actions ?

Un stage de formation syndicale organisé par SUD Éducation 91
Jeudi 22 et vendredi 23 novembre 2018 à Orsay (université)

Pour lutter contre la dégradation de nos conditions de travail et faire valoir nos droits, il existe des moyens concrets. Ce stage sera l’occasion de découvrir et de s’emparer des outils pour défendre et améliorer nos conditions de travail.

22 V’LÀ LE MOIS D’MAI !

C’est le temps des Cerises et de la rue.
Et on ne veut plus des queues de cerises !
 
Le grand patronat a demandé beaucoup et a tout obtenu, alors pourquoi pas nous ?
 
De la Maternelle à l’Université la politique libérale de Macron est à l’œuvre.
Précarité généralisée, démolition programmée de tous les statuts, d’abord celui des cheminots… et ensuite tous les autres.
Dans les cartons des élu·es en marche, il y a des projets : des contrats de fonctionnaires pour 3 ans, 5 ans ou moins, si tu n’es pas assez rentable  et surtout pas complètement soumis-e… 1 mois, 2 ans, 5 ans, plus de contrat, plus de statut, c’est la magie sauce Macron.

Motion d’alerte présentée par AG éducation 91 : nos établissements sont en train de craquer !

Nous, représentants syndicaux, personnels et parents mobilisés du 91, reçus en audience le mercredi 2 Mai par les services départementaux de l’inspection académique, alertons sur la situation problématique de l’Essonne pour la prochaine rentrée. L’insuffisance de moyens alloués au département préfigure une rentrée et une année prochaine sous tension. Alors que les situations sont déjà problématiques dans un grand nombre d’établissements du 91, plus d’élèves et pas assez d’encadrants ne vont qu’aggraver les situations sur le terrain en dégradant les conditions d’enseignements et d’encadrements : trop d’élèves par classe avec très souvent des enfants à besoins particuliers intégrés.

Prévenir la violence scolaire, cela demande :

  • des moyens pour une prise en charge des difficultés sociales.

  • des recrutements de personnels à la hauteur des besoins.

Personnels et parents sont inquiets du sort réservé à leurs élèves et enfants.

Stage de formation syndicale: conditions de travail/souffrances au travail

Élèves ingérables, administration hostile, prise en charge inconséquente des difficultés sur le terrain.
Vous n’avez pas à assumer tous les problèmes !
Quels sont vos droits, vos moyens d’actions ?

Un stage de formation syndicale organisé par SUD Éducation 91, Jeudi 5 et vendredi 6 avril 2018 à Orsay