Skip to content

Mobilisation pour la défense des droits des précaires et contractuels… et des titulaires

1.      informations sur les droits des contractuels précaires ;

2.      appel à la mobilisation contre la précarité le lundi 26 Novembre à 10h lors d’une manifestation de Jussieu au Collège de France.

Au moins 50 000 personnes employées dans l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sont des contractuel.le.s précaires (http://pecres.hautetfort.com/). L’université Paris Sud n’est pas épargnée par cette gestion des personnels devenue coutumière : contrats à répétition, salaires très bas, fragilisation permanente, non-reconduction de CDD sans raison apparente…

Cependant les précaires ont des droits, peuvent les défendre et surtout s’organiser pour obtenir des emplois stables, de préférence de fonctionnaires. Nous apportons ci-dessous quelques éléments d’information, mais proposons aux collègues (précaires ou titulaires) soucieux de défendre leurs droits ou voulant s’organiser collectivement de nous contacter.

 

1/ Les droits des précaires… et le cynisme du gouvernement actuel

 

La loi dite Sauvadet (de 2012) oblige la fonction publique à requalifier en CDI les personnes en CDD depuis 6 ans ou plus sous réserve de critères limitatifs précis. Elle ouvre aux directions la possibilité d’organiser des concours réservés pour les contractuels depuis 4 ans ou plus sur les mêmes critères.

Or, le budget d’austérité voté pour 2013 ne prévoit aucune création de poste pour l’application de cette loi. Concrètement, on prendra sur les postes de titulaires vacants pour créer des CDI ou titulariser les précaires qui doivent l’être. De plus, aucun recrutement réservé n’est prévu dans la loi pour les corps dits A+ (ingénieurs de recherche, chercheurs, enseignants-chercheurs et agrégés).

Les conséquences de ces choix sont dramatiques pour les contractuels ET les titulaires :

-poursuite des dégraissages de CDD par non-renouvellement des contrats pour éviter de devoir les CDIser,

pérennisation de l’emploi précaire par l’absence de création de postes,

diminution des effectifs de titulaires qui seront remplacés par des CDI,

-mise en concurrence des précaires entre eux (éligibles à la loi Sauvadet ou non), et des précaires contre les titulaires (réduction des avancements des titulaires en poste, baisse des places en concours internes, stagnation des salaires des précaires et des titulaires car la masse salariale n’est pas augmentée… alors que les primes individualisées telle que la Prime d’Excellence Scientifique continuent de se développer).

 

2/ Mobilisation des précaires de l’Enseignement supérieur et la Recherche

 

Des collectifs de précaires émergent :

– sur Poitiers : https://sites.google.com/site/vacatairesdeluniversiteenlutte/

– au CNRS Pouchet : http://precaritepouchet.hautetfort.com

– à Montpellier, Nancy, Nantes, Strasbourg, Saint Denis, Nanterre… des précaires essayent de défendre leurs droits collectivement,

– voir aussi http://www.collectif-papera.org pour un recensement des actions et collectifs contre la précarité dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche.

Une première Assemblée Générale a réuni ce mardi 20 novembre à Jussieu plus d’une centaine de personne motivées pour organiser la lutte des précaires.

 

3/ Un appel intersyndical a été lancé

 

par : FSU (SNESUP – SNCS – SNASUB – SNEP), CGT (SNTRS), Solidaires (Sud Education – Sud Etudiant – Sud Recherche EPST), Sup’Recherche UNSA, SLR, SLU.

Ces syndicats appellent tous les personnels précaires et titulaires à venir manifester contre la précarité, pour l’emploi de titulaire et des salaires revalorisés, ce lundi 26 novembre à partir de 10h à Jussieu, jusqu’au collège de France
(http://www.sudeducation.org/Contre-la-precarite-Pour-l-emploi.html)


Signé : La section Sud Education de l’Université Paris Sud, Sud Recherche-EPST.

(Pour nous contacter, il vous suffit de faire  « répondre » à ce mail ou d’écrire à : sud.syndicat@u-psud.fr)

Published in- Précaires- Université Paris Sud