Skip to content

À Fleury Mérogis: Une classe de CM1 CM2 de 38 élèves

Classes surchargeesÀ L’ÉCOLE Desnos de Fleury-Mérogis, la République, c’est Liberté, Égalité, Promiscuité…
« Une classe de 38 élèves dans la nouvelle école »…
C’est ainsi que le Parisien du 5 février titrait l’article décrivant la situation invraissemblable  que vivent en ce moment nos collègues de l’école Robert Desnos et leurs élèves. Et, oui, c’est vrai, il y a bien une classe de 38 élèves de CM1/CM2 dans cette école REP de Fleury-Mérogis.
Mais ne nous inquiétons pas, nos chefs sont au taquet.
Les propos de la Direction Académique tels qu’ils sont relayés dans le journal  sont les suivants :


«En plus des moyens supplémentaires mis en place pour accompagner l’augmentation des effectifs depuis janvier, une réorganisation au sein du groupe scolaire a été effectuée.
Ainsi, l’enseignante supplémentaire travaille à l’école élémentaire huit demi-journées par semaine, ce qui permet la prise en charge de groupes d’élèves avec des effectifs réduits.
L’école maternelle dispose quant à elle de l’enseignante supplémentaire un après-midi par semaine. De plus, une animatrice soutien de l’éducation prioritaire est affectée à mi-temps dans cette école. »
Ce joli discours  masque mal la réalité que nous avons découverte : Dans les faits, l’enseignante supplémentaire en question a un poste dit « plus de maître que de classe » et travaille avec l’enseignant en charge de la classe de 38 élèves…
un CM1/CM2, 8 demi-journées sur 9 … Elle  doit passer la neuvième demi-journée, le mardi après-midi, à l’école maternelle.
La Direction Académique, plutôt que d’avoir le bon sens d’affecter le « maître de plus » sur la classe qui n’en a pas, s’obstine et veut conserver envers et contre tout, son « dispositif novateur » qui en l’occurrence,
révèle l’ubuesque dans lequel s’embourbe chaque jour un peu plus, notre administration. . .
S’il n’y avait que 8 demi-journées de classe et s’il n’y avait pas plus de classes que de maîtres, cette école pourrait sûrement fonctionner.Sudéducation 91 soutient les collègues de l’école Desnos dans toutes les actions qu’ils entreprennent et qu’ils entreprendront :
Alerte au CHSCTD, grève, droit de retrait …
Il faut ouvrir les postes nécessaires sur les deux groupes scolaires : C’est urgent pour nos collègues et pour les élèves. 
Quant à ceux qui se gaussent sur le dos du mammouth, ils feraient bien d’aller peigner les girafes ailleurs ! 
Published in- Primaire- SUD Education 91