Skip to content

Contre l’austérité à Paris Sud et ailleurs : grève nationale le 9 avril

L’Université Paris Sud vit à l’heure de l’austérité imposée depuis quelques années. Au bilan : gel de postes aujourd’hui, suppression de poses programmés pour l’avenir.

Par ailleurs, l’université Paris Sud a distribué 2 millions d’€ de « primes d’excellence scientifique » (devenue depuis PEDR depuis) en 2013 selon le Bilan Social de notre Université. Cela représente plus que la masse salariale des postes gelés cette année !

Cette contradiction entre l’austérité imposée et la richesse cumulée par une minorité est encore plus importante à l’échelle nationale : Le pacte de responsabilité se traduit par 50 milliards de coupes budgétaires et ampute les budgets de la protection sociale et des services publics. Le gel des traitements depuis 2010 a des conséquences désastreuses pour les personnels.

Par contre, l’austérité n’est pas imposée aux grands groupes financiers ou industriels : les entreprises du CAC 40 ont fait 50 milliards de bénéfices et distribué 43 milliards de dividendes en 2013 (source Les Echos).

Pour dénoncer les conséquences de cette politique, CGT, FO et Solidaires appellent à une journée de grève nationale interprofessionnelle et de manifestations, le jeudi 9 avril, et l’intersyndicale de la fonction publique CGT – FO – Solidaires – FSU – FA-FP appelle l’ensemble des personnels des trois fonctions publiques à cette grève du public et du privé.

Ensemble, nous exprimerons notre refus de l’austérité, de la casse des services publics, des cadeaux aux patrons et actionnaires, de la détérioration de nos conditions de travail et de vie.

Ensemble, nous exigerons un autre partage des richesses que nous produisons par notre travail et qui sont aujourd’hui confisquées par les capitalistes.

Nous serons en grève le 9 avril pour commencer un processus de lutte : c’est notre mobilisation massive le 9 qui peut permettre la construction d’un affrontement avec le gouvernement et le MEDEF. Il est temps de passer à l’action pour stopper les dégradations sans fin et imposer des alternatives. Construisons la grève du 9 avril et ses suites !

Published in- SUD Education 91- Supérieur- Université Paris Sud