Skip to content

La carte scolaire avec la DSDEN du 91, c’est magique !

Les ultimes réunions paritaires ont confirmé la volonté de la DSDEN du 91 de supprimer des postes, des classes, des décharges.

On les comprend, il faut faire des économies ! Les caisses de l’État sont vides (les coffre forts des quelques dizaines de milliardaires français se remplissent rassurez-vous !)  et il est bien plus facile de démanteler les services publics que de lutter contre la fraude fiscale,  fraude fiscale qui comblerait, paraît-il, cinq fois le prétendu « trou de la sécu ». Mais comme dirait l’autre, l’autre qui parle sur BFM, TF1 ou ailleurs, tout n’est pas si simple et il ne faut pas céder à la démagogie.

Ce qui nous étonne, avec cette carte scolaire, c’est que la DSDEN 91 ne se gêne pas pour prendre des décisions arbitraires et injustifiées, sans se soucier des chiffres qui lui sont transmis et dans certains cas même, sans prendre en compte certains points de détails juridiques qui pourraient lui donner tort.

Par exemple, la fermeture de l’école d’Orveau, classe unique de 10 élèves doit selon la DSDEN 91 fermée et pourtant  le code de l’éducation dit que « Toute commune doit être pourvue au moins d’une école élémentaire publique« . Donc la fermeture du poste d’ Orveau ne tombe pas sous le sens. La DSDEN pourrait être contestée devant les tribunaux. Ce n’est pas à nous de statuer mais à la justice. Nous nous étonnons (enfin pas vraiment, car TOUS les chefs sont des MENTEURS(EUSES), c’est leur « travail »…) seulement du manque de scrupules de notre administration dont on devrait attendre qu’elle respecte la loi à Maxima et non à minima, afin de préserver le service public d’éducation sur le territoire qu’elle administre puisque telle est la mission qui lui est confiée par la République (des bourgeois).

Nous espérons que peut être, la DSDEN sera remis à sa place par les juridictions compétentes (là ne riez pas, nous on n’y arrive pas !) pour son non respect des seuils de fermetures, sa non prise en compte des réalités du terrain. Mais nous faisons, à vrai dire plus confiance aux mobilisations des parents, des élus et salariés de l’éducation nationale qui feront tout pour faire entendre la voix du bon sens dans la rue et au tribunal administratif. Seul le rapport de force compte pour influer sur les décisions des politicards et des juges.  Il ne faut pas accepter  ce qui se passe et il faut que ces « socialistes »  redescendent sur terre. Nous devons TOUS nous mobiliser auprès des parents et des collègues qui luttent contre cette administration qui a perdu le sens commun.

Il faut bien le dire : le maniement presque compulsif de la calculette monte facilement à la tête de ceux qui doivent faire des économies, qui souhaitent être bien vus et qui tiennent à répondre aux objectifs qui ont été fixés aux Ministères de l’Éducation et des Finances. Les chiffres, ça ensorcelle tellement,  qu’on peut même parfois être amené à inventer des données  plus favorables  pour obtenir des résultats attendus.

À l’école du noyer de Nozay, 98  élèves sont attendus par l’équipe, 93 par la DSDEN 91 qui maintient sa mesure de fermeture différée.

À Courcouronne, à l’École maternelle Paul Gauguin, 117 élèves attendus par l’équipe, 106 compté par la DSDEN 91. Mesure de fermeture différée maintenue.

À Chalou-Moulineux, à l’école Phalier Sardon, 32 élèves attendus pour deux classes de triples niveaux (gs, cp, ce1 et ce2, cm1, cm2) … 27 pour la DSDEN 91 avec fermeture de classe différée et ouverture en septembre d’une classe unique de 32 élèves.

Nulle part, les dérogations annoncées aussi bien par les écoles que par les mairies ne sont prises en compte. 

La carte scolaire, c’est magique. ÇA DÉPEND SEULEMENT D’UN PETIT TRUCAGE ICI ET PUIS D’UN AUTRE LÀ… ET HOP, au final, des élèves disparaissent.
Nous en avons comptabilisé une trentaine mais nous pensons qu’il y’ en d’autres car toutes les écoles sous le coup de mesure de fermeture, ne nous ont pas répondu et même, s’il n’y en avait que 30 ce serait déjà trop.

Comment l’administration peut-elle se permettre de tricher  quand on sait que ces calculs mesquins ont des conséquences sur nos conditions de travail, sur notre motivation, sur la scolarité de nos élèves…

Avec la DSDEN 91, la carte scolaire, c’est magique ! Les élèves disparaissent !

Mais c’est peut-être ça le fond de l’affaire:  Faire disparaître les élèves de l’école publique et les pousser vers les portes de l’École privée. Et ça marche…

Il n’y a pas si longtemps, le sinistre Sarko au sujet des repas sans porc a bien dit que ceux qui les veulent ou les voudront à l’avenir, pourront inscrire leurs enfants dans les écoles confessionnelles.

Le message que nous envoie la DSDEN 91 n’est pas si différent: Ceux qui veulent une école comme ci ou comme ça avec des conditions d’études correctes pour leurs enfants, ceux qui ont des exigences… Ils pourront inscrire leurs enfants dans le privé. Ce que l’école publique a à proposer, c’est le minimum….

Nous appelons l’ensemble des collègues à se mobiliser contre les fermetures de classes.
Nous appelons les directrices et directeurs à nous faire remonter les informations dont ils disposent.
Ne les laissons pas faire. Seule notre détermination pourra les faire reculer !
 
Published in- Primaire- SUD Education 91