Skip to content

Le président de l’université Paris Sud croirait-il au Père Noël ?

Le président de notre université nous a informés de propos tenus par deux ministres. La moindre des choses aurait été de nous dire quels propos avaient été tenus par ces ministres.
Il faut aller sur le site de Polytechnique pour comprendre ce que dit M. Bittoun ! (Les déclarations des ministres sont , en bas de page).Il s’agit ni plus ni moins de la création d’un nouveau modèle d’université d’élite, sélective et payante à Polytechnique.

Ce n’est rien d’autre qu’une des premières conséquences de la COMUE qui a permis aux autres « partenaires » de dépouiller l’université de la délivrance des diplômes universitaires.

Force est de constater que les personnels ne sont tenus au courant de rien sur la COMUE Paris Saclay, en dehors des propos se voulant rassurant de notre Présidence.

Le Président semble découvrir que cette COMUE n’est pas une construction harmonieuse, mais qu’elle prépare en réalité la guerre entre ses composantes (Paris Sud, Polytechnique, …). M. Bittoun promet qu’il va nous défendre.

Au regard du bilan actuel de la Présidence, nous préférons compter sur notre propre force collective pour nous défendre contre les effets de la COMUE.

Ce qui nous révolte, ce n’est pas ce constat, que nous faisons depuis le début de ce projet, et qui ne « révolte »  M.Bittoun qu’aujourd’hui.

Ce qui nous révolte c’est :
1/  de voir une présidence de notre université nous entraîner à marche forcée dans une restructuration dont les personnels et les étudiants feront les frais ;
2/  de constater que la seule et unique raison invoquée pour la COMUE Paris Saclay est le classement de Shanghai ;
3/  de voir les millions gaspillés à ce projet et en parallèle voir la précarité maintenue, les salaires bloqués, les primes refusées à la plupart des collègues.Notre vœu pour 2016 : que les personnels et les étudiants de Paris Sud trouvent l’énergie collective d’imposer l’arrêt du processus de destruction de l’université publique.

SUD ÉDUCATION PARIS-SUD

Published in- SUD Education 91- Supérieur- Université Paris Sud